Nous avons attendu toute la journée la bascule du vent qui aurait du avoir lieu vers 14h. Elle est apparue vers 18h. Le comité de course a décidé d’envoyer la manche 5 du championnat du monde de kite racing.

Fini le soleil et la chaleur, le vent de nord ouest s’est levé et à complètement rafraichi l’atmosphère. La houle s’est levé avec le vent rendant le terrain de jeu difficile à naviguer. Difficile encore une fois de choisir le bon matériel puisque le vent n’était pas stabilisé  dans sa direction et sa force. 18h30, le départ est lancé, la houle grossit au fur et à mesure. La manche est envoyée. 11m et 9 m étaient le bon choix d’aile pour tenter de performer dans ces conditions extrêmes de navigation. (Près de 30 knots de vent)

Le depart de course fut difficile à prendre correctement du fait du nombre de participants. Près de 90 ailes étaient en l’air sur la ligne de départ qui se battaient pour prendre le meilleur départ possible.  Le parcours était en forme de  banane. Deux allés retours avec des bouées situées au vent et sous le vent. Il était très technique pour plusieurs raisons. Les bouées étaient petites donc difficilement  repérable à vue en particulier avec la grosse mer que l’on avait. Secondo le vent était très fort et rafaleux, donc la descente sous le vent était difficile à réaliser sans tomber. Plusieurs compétiteurs se trompés de bouées dans la descente. Cela a permis à plusieurs d’entre nous de remonter certaines places dans le classement. Je termine  8 sur cette manche et je reprends la place de 8 au général. Donc progressivement je remonte dans le classement. L’obejectif étant de se rapprocher le plus possible de la première place.

Cette compétition n’est pas des plus faciles pour moi puisque j’ai perdu avec Usairways tout mes bagages en revenant de mon stage d’entrainement sur Hawai il y a 3 semaines.  De ce fait, je ne connais pas parfaitement le matériel que j’utilise en ce moment et je n’ai pas pu me régler comme j’aurai du le faire avant la compétition. Quoiqu’il en soit, je vais tout faire pour être le mieux placé sur ce championnat du monde

Nous avons pas pu réalisé de seconde manches puisque le  moteur du bateau a été noyé avec la houle (près de 40 cm d’eau était dans le bateau). L’américain Johny Heineken prend la première place du classement provisoire.

Demain matin les conditions s’annoncent encore un peu plus musclé. Le vent va fraichir cette nuit et risque de rendre la navigation en bateau plus périlleuse. Skipper meeting à 8h pour le freestyle et 10 pour les racers.