Quelle journée nous avons vécu aujourd’hui. Ce fut une journée épique pour les conditions de navigation.

22/30 knots de vent on shore avec une mer très formée avec des déferlantes de 2 à 3 metres.

La race sur une eau plate n’est pas facile mais la race dans une mer hachée qui ressemble plus à une piste noire de ski, c’est une autre affaire. L’organisation pour cette 4ème journée du championnat du monde de Race à sylt a décidé de nous faire courir 4 races dans ces conditions.

Tout le monde a préparé les plus petites ailes que nous avions. 7, 9, 10 m furent les tailles d’ailes que nous avons utilisé. Imaginez vous devoir aller le plus vite dans un champ de bosses. Certains ont sorti les casques de protection, d’autres les gilets d’aide à la flottaison pour amortir les choques. La  plus grande difficulté c’est de maintenir la plus haute vitesse tout en passant les montagnes d’eau qui déferlent partout. Tout en évitant de se rentrer dedans et se blesser. Nous utilisons des ailerons de près de 45 cm qui peuvent trancher la peau, une planche très facilement.

De plus ce type de navigation est très physique puisque nous devons en permanence amortir le clapot, changer de direction pour éviter les déferlantes et maintenir la plus haute vitesse. Voila ce que nous avons vécu pendant près de  4h aujourd’hui. Nous avons termineé la dernière manche à 20h ce soir dans des conditions de vent qui s’accentuaient. Une 5ème manche aurait été de trop physiquement et techniquement.

Cela faisait longtemps que je ne mettais pas aussi bien senti sur une ligne du départ. L’adrénaline du vent fort et des conditions difficiles m’ont obligé à être deux fois plus concentré qu’à l’habitude. Mes départs furent parfait. Deux départs babord puis deux très bons tribord m’ont permis de me positionner à la bouée au vent 4 ou 5. Définitivement, les américains ont largement pris le lead sur ce Championnat du monde à Sylt. Les résultats de la journée ne sont pas encore tombés. Normalement je termines toutes les manches dans le top 10.

Pas de répits, demain matin nous avons un skipper meeting à 10h du matin. Une bonne nuit de sommeil va permettre de recharger les batteries pour être le plus en forme possible demain. Mais demain les conditions s’annoncent encore ultra musclées. Le vent se renforcent dans la nuit et la houle grossit.