Journée sans vent.

La compétition va commencer demain. Ce fut un jour d’entrainement pour tester et se régler mais hélas, le vent ne fut pas de la partie. . A peine nous étions sur la planche que le vent est tombé puis il a changé de 90 ° pour se relever légèrement mais sans être très fort.Le format de course va être une descente sous le vent avec le passage de différentes bouées comme un gros W. J’ai l’impression de me retrouver 10 ans en arrière où nous explorions de nouveaux formats. Même si ce format ne met pas inconnu, il y a quelques nouveautés. Par exemple, le fait que l’on soit que 4 sur la ligne de départ. Le parcours est relativement petit ce qui implique une bonne maitrise des manoeuvres et surtout de ne pas louper son départ.

La fédération internationale est la pour tester de nouveaux formats. Nous sommes donc sur une compétition laboratoire.
Objectif: déterminer si ce format peut être intéressant pour les Jeux Olympiques.

Demain nous avons un skipper meeting à 10 h. On espère que le vent sera de la partie. Brian Lake, Damien Leroy et d’autres sont présents pour ce titre de champion du monde.
Mes premières impressions si nous voulons faire du slalom dans 6 noeuds de vent, je pense sincèrement que les planches de race seront l’engin a utiliser. Nous avons besoin de flottaison et de partir très vite. Pour cela il faudra que le parcours ne soit pas trop abattu pour garder de la vitesse.
Par contre, dès que le vent se renforcera, nous pourrons prendre des planches plus petites, plus affutés avec des ailerons plus petits qui permettront d’accélérer et d’être toujours au dessus des 20/ 25 noeuds de moyenne.Le twin tip ne semble pas être exclus, surtout dans du vent fort.
Plus d’informations après notre première journée de compétition.