Bruno Sroka running underwaterCourir sous l’eau procure des sensations  que l’on ne retrouve nul par ailleurs. C’est comme si le temps s’arrêtait  le temps d’une course. Les bruits sont différents, la vue est différente mais aussi les repères corporels.

De plus en plus de surfeur utilise cette technique pour augmenter leur capacité respiratoire. Le surfeur, stand up glisse sur l’eau mais passe aussi pas mal de temps sous l’eau. Courir sous l’eau est un étape qui peut améliorer ses performances en Apnée.

Habituellement, un surfeur va rester sous l’eau le temps d’une vague, mais cela peut arriver qu’il reste coincé sous l’eau durant deux voir 3 vagues ou plus.

Lorsque cela arrive, la panique nous envahit, on a envie de remonter vite à la surface et de reprendre de l’air rapidement. Cependant en ce précipitant de la sorte, on brule rapidement le reste d’oxygènes qui nous restent dans les poumons.

Pour parer à toute éventualité, il faut tout d’abord  identifier les problèmes que l’on peut avoir, ses peurs  pour les contrôler.

Puis dans un second temps, il faut travailler pour apprivoiser ses peurs. Le body surf (surfer uniquement avec son corps) est un excellent moyen de progresser, on se retrouve au milieu des vagues avec uniquement son corps comme moyen de propulsion. Pour vous aidez, vous pouvez utiliser une paire de palmes.

L’étape suivante, si cela ne vous suffit pas, est de courir sous l’eau avec un poids.

Quand je voyage sur Hawaii, prèsque tous les jours, je pars courir sous l’eau pour augmenter ma capacité respiratoire. Un poids de 12 kg suffit pour rester plaquer au fond et courir.

Cette situation extrême permet d’une part d’apprivoiser cette sensation du manque d’oxygène et cela permet aussi d’augmenter sa capacité respiratoire.

765qwerty765